mail
Externalisation
Actualités

Hausse des taux : qu’en attendre au second semestre 2022 ?


Arnaud Guilleux, co-fondateur et directeur général du courtier professionnel AGEF FINANCE COURTAGE et du courtier en ligne monemprunt.com, constate un marché en tension.

Les six premiers mois de 2022 ont été marqués par une remontée notable des taux d’intérêt. Une tendance qui, à la vue d’un certain nombre d’indicateurs, a de grandes chances de se poursuivre dans les mois à venir ? Alors même que des niveaux historiquement bas ont été atteints en octobre dernier, la question, dans un marché en tension marqué par le retour de l’inflation, agite l’ensemble des acteurs. FED, BCE, établissements bancaires… Arnaud Guilleux fait le point sur les comportements attendus des principaux protagonistes et analyse leurs potentielles répercussions sur les capacités d’emprunt des investisseurs. Fin d’une ère de taux historiquement bas.

Au cours d’une conférence de presse organisée à Amsterdam le 9 juin, la présidente de la Banque Centrale européenne (BCE) Christine Lagarde, a annoncé une hausse des taux directeurs à partir du mois de juillet, un virage à 180° degrés de la politique monétaire commune. Seule raison expliquant cet ajustement des taux, la hausse des prix constatée sur le vieux continent ces derniers mois. D’après Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, l’inflation atteint 8,1 % en mai 2022 dans les pays de la zone euro. Principale composante de ce phénomène, l’énergie connaît un taux d’inflation annuel de 39,2 % en mai. Face à une inflation galopante accélérée par la situation sanitaire et la guerre en Ukraine, la BCE a décidé de changer de cap pour contrer un phénomène hors de contrôle. Cette hausse des taux directeurs de la Banque centrale est un fait inédit depuis 2011. A l’époque, à la surprise générale, Mario Draghi avait annoncé une baisse du principal taux directeur de l’institution afin de redonner un souffle à la consommation des ménages et soutenir la reprise de l’activité économique sur fond de crise des dettes souveraines.

 

Impact sur le marché des professionnels et de l’immobilier d’entreprise

Ces décisions, qui marquent un tournant dans l’histoire récente des politiques monétaires, ne seront pas sans conséquences sur les économies et les acteurs de l’immobilier.
La remontée des taux n’est pas une bonne nouvelle pour les investisseurs immobiliers. La BCE va augmenter son taux de refinancement, qui est celui auquel les banques commerciales lui empruntent des liquidités. Objectif : renchérir le coût de l’argent pour réduire la masse monétaire en circulation et freiner l’inflation. Or, les banques commerciales répercutent d’ores et déjà ce renchérissement sur les emprunteurs, se traduisant par une hausse du coût du financement. Le maintien de taux de rendement faible pour les actifs immobiliers deviendra plus compliqué : la hausse des taux immobiliers, déjà à l’œuvre, devrait s’intensifier.

 

Une intégration de nouveaux ratios de la part des établissements bancaires !

Autre tendance à surveiller : l’intégration de nouveaux ratios par certaines banques. C’est notamment le cas du LTV (Loan To Value), soit le ratio entre le montant d’emprunt et la valeur réelle du bien (soit le prix de vente net vendeur). Ce point étant davantage intégré depuis quelques mois, la conséquence est d’accroître le montant de l’apport en fonds propres nécessaire au financement de l’acquisition par l’acquéreur.

 

En Synthèse

Le robinet du crédit se resserre depuis le début de l’année dû à la remontée des taux d’intérêts et aux nouveaux critères pris en compte par les banques. Les investisseurs, privés plus particulièrement, verront leur capacité d’investissement baisser avec une difficulté encore accrue pour obtenir des financements optimisés. Enfin, la stagflation (période prolongée de croissance faible et d’inflation élevée), qui fait son apparition, rend la prévision de la courbe des taux plus approximative mais la hausse devrait se poursuivre jusqu’en fin d’année.

 


Nos actualités

Toujours soucieux de vous apporter une meilleure lecture du marché, Condate décrypte pour vous les évolutions du marché de l'investissement immobilier pour vous aider à prendre les meilleures décisions.

Actualités 08/01/2022

[RETRO 2021] 12 deals qui ont marqué notre année

Focus 02/12/2020

Externalisation immobilière : Quelles distinctions entre « lease-back » et « sale and lease-back » ?

Actualités 31/10/2020

Reconfinement : un crédit d’impôt pour inciter les bailleurs à annuler des loyers

Recrutement 23/10/2020

Humbert de Saint-Pierre rejoint le cabinet en tant que Responsable Investissement & Externalisation

Juridique 21/07/2020

Exigibilité des loyers durant la fermeture administrative : Une première décision de justice

Événement 16/07/2020

Découvrez notre offre spéciale de parrainage*

Actualités 05/06/2020

Une charte de bonnes pratiques pour encadrer les négociations entre bailleurs et locataires

Actualités 29/05/2020

Besoin d’un nouvel éclairage sur votre immobilier ?

Actualités 18/05/2020

Quelles évolutions des conditions de financement dans les mois à venir ?

Actualités 12/05/2020

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire : quels impacts sur l’immobilier ?

Actualités 29/04/2020

Déconfinement : Synthèse des annonces d’Edouard Philippe

Actualités 24/04/2020

Covid-19 : Neutralisation fiscale des loyers annulés

Actualités 16/04/2020

Suspension des loyers : le torchon brûle entre bailleurs et enseignes

Actualités 09/04/2020

Coronavirus : Notre point de vue à 360°

Actualités 27/03/2020

Coronavirus – Suspension des loyers : Un schéma pour tout comprendre

Actualités 02/03/2020

Un nouveau siège social clé en main pour Self Tissus

Recrutement 14/02/2020

Nous recrutons un(e) Consultant(e) en immobilier d’entreprise !

Événement 22/11/2022

Condate au SIMI du 6 au 8 décembre 2022

Actualités Juridique 03/10/2022

Pouvoir d’achat : le plafonnement de la hausse des loyers commerciaux

Actualités 12/09/2022

Condate primé dans Décideurs Magazine !

Événement 25/08/2022

Condate se mobilise pour sauver des vies !